TIC@le: TIC, langues et formation des enseignant(e)s

Blogue

23 septembre 2013

I'm back!

Je ne vous dirai pas le nombre de fois où j'ai pensé "Tiens, il faudrait que j'écrive cela sur mon blogue" car vous ne me croiriez sans doute pas. Il est vrai que je n'ai rien publié ici depuis plus d'un an! Non pas que je n'avais plus rien à dire, mais -et cela ne surprendra personne j'en suis sûre- je n'en avais pas le temps. Ou bien, je n'ai pas pris le temps, reléguant mon blogue au bas de ma liste de priorités. Et bien, cette liste a changé puisque cette année, et pour la première fois depuis 1998 (date à laquelle j'ai commencé à enseigner) je n'ai pas fait de rentrée. Et non! Pas de classe pour moi cette année. Pas pour l'instant en tout cas. Système français précaire oblige. Bon, je ne m'étendrai pas sur ce sujet (qui a tendance à me fâcher) et peut-être y reviendrai-je plus tard, mais je vous dirai simplement que ce début d'année a été pour moi synonyme de retrouvailles avec mes recherches doctorales. Depuis le début de mon doctorat, je n'ai jamais réellement cessé de travailler à temps plein (et même parfois à double temps plein si cela est possible). Pour la première fois je peux enfin consacrer des journées entières à mes recherches! C'est incroyable comme cela change les choses. Travailler à la maison pendant que les petits sont à l'école c'est FORMIDABLE! J'ai enfin l'impression d'avancer. Et comme je ne sais pas combien de temps va durer cette période bénie, je profite de chaque jour au maximum. Alors, il est vrai que mes élèves me manquent; que "faire mon show" devant ces petites têtes blondes qui ont -pour la plupart- soif d'apprendre me manque beaucoup; que ma routine est toute bousculée; que mes repères ont été difficiles à retrouver; que mon équilibre est loin d'être complet. Mais je m'amuse. J'apprends. J'avance. Je découvre et j'adore ça! Alors évidemment, comme ma thèse porte sur les blogues d'enseignants, je me suis dit qu'il me fallait revenir ici. Si ce n'est pour vous, pour moi. Voilà. C'est fait. Et puis tiens, pendant que j'y suis et vu que ce que je viens d'écrire n'est pas très passionant, voici une petite citation tirée des travaux de Matthew Lipman* sur la pensée critique en éducation:

" Si la pensée critique produit une amélioration de l'éducation,

ce sera parce qu'elle aura accru la quantité et la qualité de la signification

que les élèves tirent de ce qu'ils lisent et perçoivent

et de celle qu'ils expriment dans ce qu'ils écrivent et disent."

 

Matthwe Lipman

 

* Lipman M. (2003) Thinking in education. Cambridge: Cambridge university press.


Posté par fleette à 11:28 - Rien à voir! - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • welcome back

    Salut Céline,
    Merci d`avoir donné de tes nouvelles enfin. Je me disais ça y est! vous nous avez oublié.
    C`était un plaisir de lire à nouveau un billet de vous et on espère en avoir bientôt surtout sur tes recherches.
    Merci

    Posté par Kalata, 25 novembre 2013 à 08:10

Poster un commentaire